Boutique Airline La Compagnie vise à ramener le style en classe affaires


Si vous voyagez assez souvent entre Paris et New York, vous devriez absolument jeter un coup d'œil à La Compagnie. La compagnie aérienne boutique réservée à la classe affaires est encore assez récente, elle vient d'être officiellement lancée en juillet par le fondateur de L'Avion, Frantz Yvelin (avec l'aide de l'ancien COO de Swissair et de JetAirways, Peter Luethi), et souhaite ramener le service en classe affaires ". à l'endroit où il appartient."

"Avec le style français et la fiabilité américaine, La Compagnie deviendra le choix de la génération actuelle de voyageurs d'affaires qui travaillent dur et qui exigent quelque chose de plus du transport aérien", a déclaré Yvelin.

Ils utilisent un Boeing 757-200 redessiné (ils en attendent un deuxième en décembre) habillé de bleu ciel, avec une autonomie de 3 900 milles nautiques et des winglets modernes (qui contribuent apparemment à réduire la consommation de carburant) jugés parfaits pour la traversée de l'entreprise. -Route de l'Atlantique. L'intérieur comprend 74 sièges allongés dans une configuration 2x2, sans aucune autre classe pour prendre de la place.

Les menus à bord sont créés par Christophe Langree, le chef étoilé Michelin de l'Hôtel Matignon à Paris, où vit le Premier ministre français. Les autres équipements incluent l'accès au salon classe affaires (ainsi qu'un accès prioritaire prioritaire à votre arrivée); les kits cosmétiques Caudalie ; Les tablettes Samsung Galaxy qui incluent des films, des journaux, des jeux et des livres ; et l'enregistrement gratuit des skis, des planches de surf, des vélos et des clubs de golf. De plus, pour ceux qui vivent en France, l'ensemble de l'équipage, composé de 13 personnes dans le cockpit et de 20 en cabine, est de langue maternelle française.

Pendant l'été, La Compagnie proposait une rotation de quatre à cinq vols par semaine, mais ils s'attendent à ce que le nombre augmente pendant la saison des voyages.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Résultat avant impôt et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, les revenus ont chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir de nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Étant donné que les taux d'infection et de vaccination sont déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances de la vaccination à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie.Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent.Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale.Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


FÉVRIER 2021–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 1 932 MSEK (5 264)
  • Bénéfice avant impôts (EBT) : MSEK -2 361 (-3 722)
  • Résultat avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -2 361 (-3 714)
  • Résultat net de la période : MSEK -2 433 (-3 470)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,35 (-9,15)

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS AU COURS DU TRIMESTRE

  • Le conseil d'administration de SAS a nommé Anko van der Werff en tant que président et chef de la direction. Le conseil d'administration a simultanément nommé Karl Sandlund, directeur commercial de SAS, en tant que président et chef de la direction par intérim.
  • SAS a obtenu le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS APRÈS LE TRIMESTRE

  • SAS s'est assuré du soutien des principaux propriétaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une facilité de crédit d'un montant de 3,0 milliards de SEK.

NOVEMBRE 2020–AVRIL 2021

  • Chiffre d'affaires : 4 214 MSEK (14 971)
  • Revenu avant impôt (EBT): MSEK-4 297 (-4 809)
  • Bénéfice avant impôts et éléments affectant la comparabilité : MSEK -4 309 (-4 792)
  • Résultat net de la période : MSEK -4 483 (-4 331)
  • Bénéfice par action ordinaire : SEK -0,64 (-11,49)

COMMENTAIRES DU PDG

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés élevés au cours du trimestre, entraînant des restrictions de voyage strictes et une faible demande de vols. Au cours du trimestre, l'accent a été mis sur la réduction des coûts de SAS, la préservation des liquidités et le renforcement de la compétitivité future de SAS. L'augmentation des taux de vaccination laisse espérer un assouplissement des restrictions et une augmentation de la demande avant l'importante saison estivale.

IMPACT NÉGATIF ​​CONTINU DE LA PANDÉMIE

Même si le nombre de personnes vaccinées augmente dans le monde, un nombre élevé de nouveaux cas et des restrictions de voyage strictes continuent d'avoir un impact sur la société et une reprise lente pour l'industrie du transport aérien. La demande est restée faible au deuxième trimestre et le nombre de passagers a baissé de 2,4 millions d'une année sur l'autre, et de 140 000 par rapport au trimestre précédent.

SAS poursuit avec succès l'adaptation de sa production aux circonstances du moment, ce qui se traduit par un coefficient d'occupation inchangé par rapport au trimestre précédent. Conséquence directe de la diminution du nombre de passagers, le chiffre d'affaires a chuté de 3,3 milliards SEK (-63 %) d'une année sur l'autre et de 350 millions SEK (-15 %) par rapport à notre premier trimestre.

La faiblesse de la demande oblige à poursuivre l'adaptation des opérations et à réduire les coûts pour compenser la perte substantielle de revenus. Cela s'est traduit par des coûts inférieurs de 4,6 milliards SEK (en baisse : -54 %) en glissement annuel et de près de 0,5 milliard SEK (en baisse : - 11 %) par rapport au trimestre précédent. Malgré la perte pour le trimestre s'élevant à 2,4 milliards de SEK, SAS a affiché un EBIT amélioré pour la première fois depuis le début de la pandémie, à la fois en glissement annuel et par rapport au trimestre précédent.

Un autre domaine prioritaire est de sécuriser les liquidités lorsque la demande se normalisera à nouveau. Grâce à des efforts actifs pour améliorer les flux de trésorerie opérationnels parallèlement à la sécurisation par SAS d'un certain nombre d'opérations de financement majeures, les liquidités à la fin du trimestre s'élevaient à 4,4 milliards de couronnes suédoises. En baisse de seulement 300 millions de SEK par rapport à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, SAS a sécurisé le financement de la majorité de ses livraisons d'avions jusqu'au deuxième trimestre 2022.

DEMANDE REMBOURRÉE AVANT L'IMPORTANTE SAISON D'ÉTÉ

L'infection, les vaccinations retardées et les restrictions de voyage strictes et continues ont entraîné un rétablissement plus lent que prévu. Cependant, SAS est prêt à accueillir à nouveau nos clients à bord alors que les restrictions de voyage s'assouplissent avant l'importante saison estivale. Pour l'été, SAS ouvre 180 lignes directes et augmente également la capacité sur les lignes intérieures des pays scandinaves. Après la fin du trimestre, nous avons également annoncé un partenariat prolongé avec Airtours au cours des quatre prochaines années, à compter de l'été 2021 et correspondant à une valeur d'environ 800 millions de SEK.

Pour réduire l'incertitude lors de la réservation de vols, SAS propose des règles de billetterie plus flexibles et des alternatives de changement de réservation généreuses. Nous lançons également maintenant SAS Travel Ready Center, un outil numérique, pour permettre aux passagers d'accéder plus facilement aux informations sur les restrictions de voyage en vigueur concernant leurs destinations et de télécharger les documents de voyage nécessaires.

Conjuguées à une croyance accrue en des restrictions assouplies et à un certain nombre de campagnes bien reçues, ces activités ont augmenté les réservations anticipées pour l'été et l'automne, bien qu'à partir de niveaux inférieurs à ce qui est typique pour cette période de l'année.

Les habitudes de réservation des clients ont également changé pendant la pandémie. De nombreux clients choisissent désormais de plus en plus de réserver leurs billets beaucoup plus près de leurs dates de voyage, ce qui rend difficile la prévision de la demande pendant l'été. Le facteur le plus crucial pour une reprise de l'industrie du transport aérien est l'assouplissement des restrictions de voyage. Les taux d'infection et de vaccination étant déterminants à cet égard, SAS suit attentivement les tendances vaccinales à travers le monde.

L'incertitude qui prévaut signifie que l'accès à la liquidité est essentiel pour toutes les compagnies aériennes. SAS s'est donc assuré du soutien des principaux actionnaires, les gouvernements du Danemark et de la Suède, pour accéder à une ligne de crédit d'un montant de 3,0 milliards de couronnes suédoises. L'objectif de la ligne de crédit est de créer un coussin de liquidité en complément des autres activités en cours chez SAS pour réduire les coûts et renforcer la liquidité.

ADAPTATION AUX CONDITIONS CHANGEANTES DU MARCHÉ

SAS s'attend à des conditions de marché considérablement modifiées à la suite de la pandémie, avec un plus grand nombre de voyageurs d'agrément et une concurrence encore plus intense.

Le maintien de notre position de leader du marché en Scandinavie après la pandémie nécessitera que SAS continue d'adapter ses opérations aux conditions futures du marché. Pendant la pandémie, SAS a rationalisé tous les aspects de ses opérations, réduit le nombre d'employés, conclu de nouvelles conventions collectives pour augmenter la productivité et conclu des accords concernant les niveaux de salaire gelés. Ces mesures nécessaires ont eu un impact substantiel et ont permis de réduire les dépenses de personnel de près de 35 % en un an. De plus, nous avons négocié des accords avec les fournisseurs, ce qui s'est traduit par des paiements différés, des coûts inférieurs et une part variable plus élevée par rapport aux coûts fixes.

Cependant, les exigences d'efficacité et d'adaptation saisonnière des opérations seront encore plus grandes à l'avenir. L'accès à une production flexible et adaptée est nécessaire pour pouvoir offrir un réseau complet et un horaire adapté aux exigences scandinaves pour les destinations d'affaires, de loisirs et régionales. Ainsi, SAS poursuit le développement de son modèle opérationnel qui a fait ses preuves ces dernières années.

SAS a signé une nouvelle convention collective pour les pilotes et le personnel de cabine avec le syndicat danois FPU qui fait partie de la FH (Confédération danoise des syndicats). Le nouvel accord signifie que SAS peut établir une base complémentaire à Copenhague. Avec cet accord, SAS améliore la flexibilité et les adaptations saisonnières nécessaires pour maintenir sa position de leader en Scandinavie. Dans un premier temps, SAS a l'intention de créer de nouveaux lieux de travail au Danemark au lieu de rouvrir la base de Malaga qui a fermé plus tôt en raison de la pandémie. La nouvelle opération danoise sera établie en utilisant notre licence d'exploitation européenne, qui garantit un démarrage rapide et rentable des opérations.

SAS reste attachée à son ambitieux objectif de développement durable consistant à réduire les émissions de carbone de 25 % d'ici 2025 par rapport à l'année de référence 2005. À court terme, une élimination accélérée des avions plus anciens signifie que la part des nouveaux avions économes en carburant dans le flotte augmente rapidement. Cela a également un impact direct sur nos rapports sur les émissions, où les émissions de carbone par siège-kilomètre disponible ont diminué de plus de 10 % d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons également assuré un minimum de 20 % de nos besoins prévus en carburant d'aviation durable jusqu'en 2025.

Pour conclure, au nom du conseil d'administration et de tous les employés de SAS, moi y compris, je tiens à remercier Rickard Gustafson, qui a occupé le poste de président et chef de la direction de SAS avec un grand niveau d'engagement pendant une décennie. Rickard a appliqué une bonne culture de leadership dans sa direction de l'entreprise à travers le processus de changement nécessaire applicable à SAS et à l'industrie du transport aérien dans son ensemble. Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle mission. Dans le même temps, je souhaite la bienvenue à Anko van der Werff en tant que nouveau PDG de SAS en juillet.

Je tiens également à remercier tous mes collègues de SAS pour leur engagement et leurs efforts ainsi que nos clients pour tout leur soutien. En tant que première compagnie aérienne de Scandinavie, nous sommes impatients de pouvoir accueillir à nouveau nos passagers à bord.

Président-directeur général par intérim, Stockholm, le 27 mai 2021

Top Copyright Photo : Scandinavian Airlines-SAS Airbus A350-941 SE-RSB (msn 378) IAD (Brian McDonough). Image : 949631.


Voir la vidéo: Bienvenidos a nuestras nuevas cabinas Business u0026 Economy


Article Précédent

Alerte Nouvelle Invention : La « HAPIfork »

Article Suivant

Biscuits de Noël